Pourquoi la Russie sort ses muscles en République Centrafricaine ?

La guerre économique en Afrique et tous les enjeux économiques, stratégiques, politiques, géopolitiques entre les grandes puissances est l’objet de toutes les attentions sur l’un des territoires les plus pauvres du continent et du monde. Affecté par trois années de guerre civile entre 2013 et 2016, l’indice de développement humain du pays est passé de la 159ème place à la 188ème sur la période avec un PIB par habitant de 399 USD en 2019. Selon la Banque Africaine de Développement (BAD), les activités agricoles et les extractions minières ont permis une visibilité du taux de croissance du PIB réel en hausse de 4,5 % en 2019 contre 3,8 % en 2018. La réalité de tous ces chiffres cache de réels  affrontements économiques qui se jouent dans ce pays pour un positionnement entre grandes puissances, notamment la France et la Russie pour être maître du jeu.

L’industrie minière Centrafricaine et ses atouts de séduction dans le monde.

Le plan national minier en République Centrafricaine a identifié 470 indices minéraux constitués de substances énergétiques, non métalliques, de métaux non ferreux, de diamant et or. Le secteur minier centrafricain a besoin de perspectives nouvelles afin de porter les efforts et initiatives du gouvernement auprès des investisseurs. Le pays multiplie ses initiatives pour attirer les investisseurs dans tout le monde entier dans la mise en place de la promotion du Partenariat public-privé  afin de révéler le potentiel minier et pétrolier de la RCA.

Le pays est aussi engagé dans le développement des infrastructures énergétiques et routières pour renforcer les actions dans un souci de création de richesse de secteurs importants comme celui des mines et du pétrole. Il s’agit aussi d’avoir pour le secteur minier un code attractif afin d’attirer des investisseurs potentiels et sécuriser les ressources financières de l’Etat afin de les investir dans des secteurs comme l’éducation, la santé et la réduction du chômage notamment des jeunes et des femmes.

La Russie veut être seul maître à bord face à ses concurrents directs.

Souhaitant renouveler les partenariats économiques avec la Centrafrique et être un partenaire de premier plan, la Russie devient un acteur minier important dans le pays avec en 2018, l’obtention d’un permis de la société LOBAYE INVEST. Le 25 octobre 2020, c’est le Premier Ministre Centrafricain, Son Excellence FIRMIN NGREBADA, qui effectuait une visite de travail à Moscou en Russie afin de renforcer et densifier la coopération et les échanges économiques dans de nombreux secteurs primordiaux, tels que le transport de personnes, les mines, les ressources naturelles, la recherche géologique, les équipements énergétiques, agricoles, et médicaux. Lors de cette visite de travail, un forum économique bilatéral entre les deux Etats a même été évoqué pour marquer la volonté entre les pays afin de poursuivre les échanges.

La Russie travaille aussi avec la République Centrafricaine dans la coopération militaire pour aider le pays dans la protection des mines et de la présidence. Le pays du centre du continent africain est devenu aujourd’hui un symbole fort de la présence russe sur le continent. C’est le 15 octobre 2020 que la Russie a fait sa démonstration de force en République Centrafricaine, lorsque ce jour sur les artères de Bangui, la capitale, une foule importante accueille avec joie et enthousiaste l’arrivée de six blindés où sont montés les drapeaux des deux pays. Il s’agir des véhicules (BRDM-2) de transports de troupes qui datent des années 60. La Russie veut apporter un véritable savoir faire en Centrafrique dans l’exploitation des mines et des ressources énergétiques, la vente de nucléaire civil et d’une expertise avérée en matière de sécurité et de lutte contre la déstabilisation d’un Etat de droit.

La stabilité politique par les élections du 27 décembre 2020, un enjeu de développement pérenne de la Centrafrique.

Le 27 décembre 2020, l’ensemble des centrafricains sont appelés aux urnes même si les différentes tensions entre forces armées républicaines et des factions rebelles sont visibles sur le terrain. Ces élections sont une lueur d’espoir pour un pays qui a longtemps vécu entre guerre civile et difficultés financières.  

La communauté internationale et l’ensemble des partenaires de la RCA veulent finir avec l’instabilité dans ce pays afin d’amorcer et adresser les problématiques liés au développement afin de sortir les populations de l’ornière. Ces élections présidentielles apparaissent comme un indicateur crédible pour permettre à tous les centrafricains de vivre ensemble et construire un développement durable et inclusif en intégrant toutes les strates de la population dans ce nouvel air d’espoir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s